Marketing web

4 habitudes à adopter pour s’ajuster aux changements de l’algorithme Facebook

Simon Paradis
8 mars 2018

par Simon Paradis

Comment le nouvel algorithme de Facebook affecte-t-il votre entreprise et vos communications?

Annoncé au début janvier comme un retour aux sources de la plateforme, Facebook tente de renouveler son engagement envers ses utilisateurs en modifiant l’algorithme d’apparition du flux de nouvelles. Au programme, plus de nouvelles de nos proches, au détriment du contenu organique des pages d’entreprise. En résumé, le contenu d’entreprise est limité dans le fil d’actualité d’un utilisateur, et relayé en bas de page.

L’implication pour votre entreprise

À court terme, vos publications non sponsorisées perdront de la portée organique. Les nouvelles mesures de Facebook permettront d’éliminer certains acteurs, notamment les producteurs de contenus à la chaîne. Dans la ligne de mire du réseau, les contenus de type «clickbait» et les «fake news».

Une mise en valeur du contenu d’humains à humains au détriment des interactions passives avec les entreprises, voilà le bas mot de cette mesure. Un moyen de permettre aux plus petits joueurs de tirer leurs épingles du jeu, ceux produisant du contenu engageant. Cette mise à jour légitimise l’importance du marketing de contenu et le rôle des gestionnaires de communauté. On accentue le passage vers la professionnalisation des contenus. On met de côté le partage d’articles et d’images pour favoriser la proactivité et l’échange d’humains à humains.  

Qu’est-ce que Facebook gagne avec cet algorithme? Les pages d’entreprises qui ne parviendront pas à créer du contenu engageant se tourneront vers le gestionnaire de publicités pour augmenter la portée de leurs publications. Graduellement, il risque d’ en découler une augmentation de la demande et une hausse des coûts publicitaires pour l’ensemble des acteurs dans le milieu.

Ce qu’on va voir apparaître sur le radar

Pour compenser la diminution de la portée des publications, certaines entreprises vont se tourner vers l’achat de trafic. Un couteau à double tranchant qui va résulter pour ces organisations à une diminution des ratios d’engagement qui sera ultimement sanctionné par Facebook par une réduction de la portée des publications.

À ce jour, l’algorithme prend en considération les interactions avec les publications, et non pas la nature positive/négative des actes. Un commentaire réfractaire de la part d’un consommateur sur votre page d’entreprise risquera encore plus de devenir viral, puisque chaque interaction dans la zone de commentaires viendra mettre du poids dans la portée de la publication.

 

Quoi faire en tant qu’entreprise? Les 4 habitudes à adopter.

1. Inciter au bouche-à-oreille

La nature du réseau Facebook a changé depuis les dernières années, et nos proches publient de moins en moins sur le réseau, favorisant plutôt le partage de nouvelles ou d’articles liés à leurs intérêts. Il faut utiliser cette tendance pour faire de vos abonnées des moteurs de la parole de votre entreprise, en les encourageant explicitement à partager les contenus de votre marque. Ex : un bouton partage à côté de vos articles de blogue.

2. Donnez à votre clientèle ce qu’ils demandent 

Le contenu doit susciter un  engagement de votre clientèle. Vous êtes le mieux informé pour savoir ce qui fait bouger vos abonnées et si vous ne l’êtes pas, il est temps de sonder votre clientèle! Un b.a-ba serait de mettre de l’avant les contenus vidéo, les séances de Live, et les appels à la communauté (ex : Nommez le produit que vous désirez voir disponible.). Le marketing d’affiliation et les influenceurs seront les principaux garants de ce nouveau virage et leur portée prendra de l’ampleur. Envisagez de faire d’un de vos employés ou d’une ressource externe, le détracteur de votre marque/produit.

3. Utilisez le marketing mix plus que jamais

Pensez aussi à diversifier vos canaux d’acquisition de trafic. Si Facebook est le principal moteur économique de votre entreprise, il est temps de se tourner vers les infolettres, blogues on-site et de tester les autres médias sociaux.

4. Plaidoyez à la communauté

Si vous ne désirez rien manquer des pages d’entreprise que vous suivez, il est toujours possible de modifier ces préférences de suivis pour permettre la mise à l’avant de certaines pages. Rien ne vous empêche d’inviter vos clients à vous ajouter dans leurs entreprises à suivre pour être certains d’être avisés des plus récentes publications.

À propos de l'auteur

Simon Paradis