Novatize devient une entreprise B Corp! En savoir plus

15 Nov 2023

Les 10 tendances eCommerce à surveiller en 2024

Les 10 tendances eCommerce à surveiller en 2024

Chaque année, les experts et expertes de Novatize vous présentent les tendances à surveiller en commerce électronique. Pour faire suite aux tendances 2023, qui sont, pour la plupart, encore en évolution, Novatize vous propose un aperçu des 10 tendances eCommerce à surveiller de près en 2024. Le magasinage en ligne ne semble pas ralentir. Au Canada, c’est 22% des gens qui comptent faire plus d’achats via des plateformes eCommerce et 63% qui comptent faire autant d’achats (1).

Les comportements de consommation eCommerce des Canadiens et Canadiennes ont grandement évolué ces dernières années. Découvrez l’étude produite par Novatize en collaboration avec Leger sur les tendances de comportement des consommateurs et consommatrices au Canada.

1. Le commerce unifié

Le commerce unifié est une approche qui vise à intégrer de manière fluide et cohérente tous les canaux de vente d’une entreprise, qu’il s’agisse de ventes en ligne, en magasin, sur les marketplaces, les applications mobiles ou autres. L’objectif du commerce unifié est de créer une expérience d’achat transparente pour les clients et clientes, où ils peuvent interagir avec la marque de manière homogène, que ce soit en ligne ou hors ligne, et avoir accès à la même gamme de produits, aux mêmes promotions, et à un service client cohérent, quel que soit le canal qu’ils utilisent. Pour connaître la définition du commerce unifié et la distinction avec le commerce omnicanal.

1.1 Les CDP (Customer Data Platform)

Les plateformes de données clients (CDP) seront cruciales pour le commerce unifié. Elles permettent une gestion centralisée des informations sur les clients et clientes, conduisant à des interactions plus personnalisées et à une meilleure fidélisation. Des leaders du commerce électronique comme Klaviyo, SAP et Salesforces ont lancé ou bonifié leur Customer Data Platform dans les derniers mois.

1.2 Les programmes de loyauté et de récompenses

La fusion des programmes de fidélité et de récompenses offrira une expérience client harmonieuse. Il est maintenant essentiel pour la clientèle d’accumuler des récompenses de façon unifiée malgré le canal d’achat. En effet, 26% des Canadiens et Canadiennes affirment souhaiter de meilleurs programmes de fidélité (2). Le client ou la cliente veut pouvoir avoir accès à ses privilèges, peu importe s’il achète en ligne, en magasin, via une application ou autre.

1.3 Les comportements de consommation hybrides

On observe des tendances de consommation hybrides gagner en popularité. La relation entre le panier physique et le panier en ligne est de plus en plus fluide. L’option « achat en ligne, cueillette en magasin » (BOPIS) est un bon exemple. Elle offre aux clients et clientes la commodité de récupérer leurs commandes en personne, renforçant le lien entre le commerce en ligne et physique. En effet, c’est encore 64% des Canadiens et Canadiennes qui souhaitent essayer leurs produits sur place (3). On remarque donc des défis et des changements à faire en termes de gestion des inventaires et des expéditions pour les marchands et marchandes.

1.4  Les expériences de commerce unifié en magasin

Par exemple, la technologie « Scan & Go » révolutionne l’expérience en magasin. Les clients et clientes scannent leurs articles à mesure qu’ils les achètent. Cela leur permet ainsi d’éviter les files d’attente à la caisse ou de réserver un item qu’ils souhaitent absolument aller récupérer. 20% des Canadiens et Canadiennes sont intéressé(e)s à utiliser les technologies « Scan & Go », mais c’est plus populaire à l’échelle mondiale (34%) (4).  

On peut également observer des tendances émergentes comme les affichages dynamiques en magasin qui permettent par exemple de faire illuminer l’étiquette de prix sur la tablette pour aider l’acheteur ou l’acheteuse à trouver un produit qu’il aurait préalablement recherché en ligne. Les consommateurs et consommatrices peuvent également consulter le site ou l’application mobile du détaillant ou de la détaillante pendant qu’ils sont en visite dans le magasin. 34% des Canadiens et Canadiennes sont intéressé(e)s à utiliser le site ou application du commerce pour les aider à trouver un produit pendant leur magasinage en boutique (5). 

2. Le commerce composable

Le commerce composable, également connu sous le nom de commerce modulaire, est une approche qui consiste à construire une infrastructure eCommerce à partir de composants modulaires, ce qui permet aux entreprises de personnaliser leur système en fonction de leurs besoins spécifiques. Pour en savoir plus sur les principes du commerce composable, du headless et de l’architecture MACH en eCommerce.

2.1 Des écosystèmes de commerce plus performants et flexibles

Le commerce composable offre une plus grande liberté aux entreprises, car elles peuvent choisir les composantes technologiques spécifiques qui correspondent à leurs besoins. Cela se traduit par des performances optimisées et une adaptabilité accrue. La flexibilité est au cœur du commerce compostable. Les entreprises peuvent ajouter, supprimer ou remplacer des composantes au fur et à mesure de l’évolution de leurs besoins, ce qui les rend agiles face aux changements du marché.

2.2 L’accessibilité du Headless

Les architectures « headless » (découplage de la couche front-end et back-end) gagnent en accessibilité, permettant des expériences utilisateur plus riches et rapides même pour les PMEs.

Pour découvrir si votre entreprise peut bénéficier d’une approche Headless?

2.3 L’architecture MACH

Anciennement, les entreprises favorisaient des architectures monolithiques. Aujourd’hui, on observe les leaders du eCommerce se tourner vers des architectures MACH. Le commerce composable s’appuie souvent sur une architecture MACH qui se compose de Microservices (M), d’API (A), de Cloud (C) et de Headless (H). Cette architecture favorise une modularité et une évolutivité, permettant aux entreprises de créer des solutions eCommerce sur mesure ayant une internationalisation plus efficiente. 

Télécharger le livre blanc sur la méthodologie MACH.

3. La protection de la vie privée et la sécurité 

La protection de la vie privée est au cœur des préoccupations des consommateurs, des consommatrices et des entreprises en 2024. À mesure que les lois se durcissent et que la sensibilisation à la protection des données grandit, il est impératif pour les marchands et marchandes de renforcer leur engagement en matière de respect de la vie privée, mais entraîne également des défis au niveau marketing puisque les paramètres de tracking sont de plus en plus réglementés. 19 % des consommateurs canadiens et consommatrices canadiennes limiteront leurs achats auprès d’une entreprise s’ils ne sont pas sûrs que leurs renseignements personnels sont protégés (6).

3.1 Les lois concernant la protection des données

L’arrivée de la Loi 25 au Canada impose des obligations strictes en matière de collecte, de stockage et de traitement des données personnelles des clients et clientes. Les entreprises doivent désormais se conformer à ces réglementations et garantir la transparence quant à leur utilisation des données.

3.2 Les limitations dans les paramètres de tracking

Dans une optique de sécurité et de protection de la vie privée, la majorité des géants de la technologie comme Apple, Google ou Meta font des changements majeurs dans la façon dont ils traitent les données et suivent les données client. Par exemple, le lancement d’IOS 17 a un impact significatif sur les métriques de performance des marchands et marchandes eCommerce. Les spécialistes marketing doivent donc adapter leurs stratégies en conséquence et privilégier le first et zero party data.

3.3 La prévention de la fraude et les vérifications biométriques

La prévention de la fraude et la vérification biométrique jouent un rôle crucial dans la protection de la vie privée. Les entreprises doivent investir dans des technologies avancées de détection des fraudes pour identifier et bloquer les transactions frauduleuses, tout en utilisant la vérification biométrique, qui repose sur des caractéristiques uniques telles que les empreintes digitales ou la reconnaissance faciale, pour renforcer la sécurité des transactions et empêcher l’accès non autorisé aux comptes.

4. L’expérience utilisateur à un autre niveau

Les consommateurs et consommatrices ont des comportements de plus en plus variés pour leurs achats en ligne. Ils sont également de plus en plus exigeants et exigeantes au niveau de la personnalisation de leur expérience.

4.1 La réalité augmentée

La réalité augmentée transformera la manière dont les clients et clientes interagissent avec les produits en ligne, offrant des expériences immersives. La clientèle peut faire des choix plus éclairés en voyant le produit sous tous les angles et en le testant dans son espace. Pour connaître la différence entre la réalité augmentée et la réalité virtuelle et pour voir des exemples d’applications en eCommerce.

4.2 Le commerce vocal V-Commerce

Les assistants vocaux tels qu’Alexa, Siri et Google Home deviennent des méthodes de vente essentielles. Les entreprises doivent optimiser leur contenu vocal et se concentrer sur le référencement vocal pour offrir une expérience personnalisée et adapter à cette nouvelle tendance de consommation. Pour découvrir l’adoption du V-Commerce au Canada, téléchargez les résultats de l’étude produite par Novatize en collaboration avec Leger.

4.3 Les expériences interactives et le « self-service » 

Les utilisateurs et utilisatrices souhaitent être de plus en plus autonomes dans leur processus d’achat. On peut offrir des outils sur le site qui permettent de construire et visualiser son produit personnalisé, des calculateurs, des comparateurs et bien plus encore.

4.4 Le magasinage en direct (live shopping)

Les diffusions en direct pour les achats en ligne gagneront en popularité, permettant aux clients et clientes de voir les produits en action sur Instagram, YouTube, Twitch ou autres. Pour découvrir l’adoption du Live Shopping au Canada, téléchargez les résultats de l’étude produite par Novatize en collaboration avec Leger.

4.5 Le One-click Checkout

Le One-Click Checkout réduit les étapes du paiement en ligne à un simple clic, améliorant l’efficacité et la conversion des ventes. En 2024, cette méthode de paiement rapide reste un atout majeur pour les entreprises cherchant à fidéliser la clientèle et à simplifier l’expérience d’achat. Le défi est d’offrir toutes les options de paiements, mais de garder un checkout le plus simplifié possible. 

4.6 Les offres de produit bonifiées avec des services

Les clients et clientes sont à la recherche d’une expérience d’achat cohérente avec leurs valeurs et celles de la marque. Les marchands et marchandes vont désormais offrir des services complémentaires comme des contenus de formation offerts avec un LMS (Learning management system), des événements dans lesquels une communauté de clients et clientes peut se réunir, des services de conseils, d’accompagnement ou autres. Toutes ces nouveautés peuvent créer des spécificités technologiques complexes à mettre en place via la plateforme eCommerce. 

5. L’intelligence artificielle

En 2023, les avancées en matière d’intelligence artificielle ont eu un impact sur les méthodes de travail dans toutes les industries. Les marchands et marchandes eCommerce utilisent des outils qui sont propulsés par l’intelligence artificielle depuis plusieurs années, voici ceux qui se démarqueront  le plus en 2024.

5.1 Les outils conversationnels (Chatbots)

Les chatbots et les assistants virtuels se positionnent comme des alliés précieux du service client en ligne. Ils répondent aux questions de la clientèle, facilitent le processus d’achat, et fournissent un support instantané. Ces outils conversationnels améliorent l’efficacité opérationnelle et la satisfaction client. Avec les avancées en traitement du langage naturel, les outils conversationnels deviennent de plus en plus pertinents et agréables à utiliser.

5.2 Le eMerchandising et les recommandations d’achat

L’apprentissage automatique propulse les systèmes de recommandation vers de nouveaux sommets en offrant des suggestions d’achat plus précises et pertinentes. Les algorithmes comprennent mieux les préférences des clients et clientes, anticipent leurs besoins et créent des expériences de shopping hyper personnalisées.

5.3 Les outils de recherche

Les moteurs de recherche intelligents sur les sites eCommerce utilisent des algorithmes d’IA pour améliorer la pertinence des résultats. Les utilisateurs et utilisatrices peuvent trouver plus facilement les produits correspondant à leurs besoins, renforçant ainsi la satisfaction et les taux de conversion.

5.4 La gestion des inventaires et prédiction des achats

L’IA est mise à profit pour optimiser la gestion des stocks et prédire les tendances d’achat. Les entreprises peuvent ainsi mieux anticiper la demande, réduire les surplus de stock et garantir la disponibilité des produits les plus populaires selon les périodes.

5.5 La génération d’images, de texte et l’optimisation SEO

L’intelligence artificielle révolutionne également la création de contenu en automatisant la génération d’images et de texte. De plus, elle optimise le référencement (SEO) en identifiant les mots-clés les plus pertinents et en améliorant la visibilité sur les moteurs de recherches. Ces avancées permettent aux entreprises de gagner en efficacité et en compétitivité.

6. Le développement durable

Les consommateurs et consommatrices, de plus en plus sensibles aux enjeux environnementaux et sociaux, recherchent des marques et des produits alignés avec leurs valeurs. Les entreprises de commerce électronique s’adaptent en conséquence pour répondre à cette demande croissante.

Découvrez pourquoi il y a une discordance entre le développement durable et le eCommerce et comment vous pouvez limiter l’impact environnemental de vos pratiques. 

6.1  Les pratiques eCommerce plus vertes

Le commerce vert ou écologique vise à réduire l’empreinte environnementale de l’industrie. Les entreprises adoptent des pratiques plus respectueuses de l’environnement, telles que l’utilisation de matériaux durables, la réduction des émissions de carbone et la gestion responsable des déchets. Certaines pratiques sont toutefois moins visibles. Pour en savoir plus sur l’impact invisible du eCommerce sur l’environnement. Les consommateurs et consommatrices sont de plus en plus enclins à soutenir des entreprises engagées dans la durabilité environnementale. En effet, 64% des Canadiens et Canadiennes sont prêt(e)s à payer plus cher pour des produits à base de matériaux recyclés, durables ou écologiques (7) et 45% qui sont prêt(e)s à opter pour la méthode de livraison la plus écologique offerte et à encourager les pratiques durables pour le retour d’article (8). Découvrez 10 astuces pour limiter l’impact environnemental de votre processus de livraison en eCommerce.

Pour voir tous les conseils de Novatize à ce sujet, consultez le guide de développement durable : comment verdir votre eCommerce.

6.2 Le eCommerce éthique

Le commerce éthique implique de garantir des conditions de travail équitables tout au long de la chaîne d’approvisionnement. Les entreprises s’efforcent de collaborer avec des fournisseurs, des fournisseuses et des partenaires socialement responsables, veillant ainsi à ce que les travailleurs et travailleuses soient traité(e)s équitablement et rémunéré(e) de manière appropriée. La transparence est essentielle et les consommateurs et consommatrices sont de plus en plus exigeant(e)s et y accordent plus d’importance. En effet, 63% des Canadiens et Canadiennes sont prêt(e)s à payer plus cher pour des produits vendus par une entreprise réputée pour son éthique (9). La démonstration de l’éthique se traduit également dans l’expérience utilisateur où on cherche à avoir une expérience de plus en plus inclusive et accessible.

6.3 Les marques avec des missions sociales

Au-delà de limiter l’impact et d’avoir des pratiques eCommerce durables, certaines entreprises en font leur mission. Les marques qui intègrent des missions sociales gagnent en popularité. Ces entreprises s’engagent à résoudre des problèmes sociaux et environnementaux et versent une partie de leurs profits à des causes qui leur tiennent à cœur. Les consommateurs et consommatrices apprécient ces marques engagées, car elles leur permettent de contribuer à un réel impact positif.

7. L’optimisation de la logistique eCommerce

Les entreprises ont fait des apprentissages importants en logistique depuis la pandémie de 2020.  L’optimisation de la logistique est un élément clé pour favoriser l’efficacité et la compétitivité dans le commerce électronique en 2024. 27% des Canadiens et Canadiennes souhaitent des livraisons moins coûteuses, 16% souhaitent des livraisons plus rapides et 11% voudraient avoir de meilleurs suivi pour leur livraisons (10).

7.1 La diminution des frais reliés à la logistique inverse

La gestion des retours, ou logistique inverse, est un défi auquel les entreprises de commerce électronique sont confrontées. En 2024, l’accent est mis sur la réduction des coûts associés à ce processus. Les entreprises investissent dans des solutions pour faciliter les retours et minimiser les pertes, tout en améliorant l’expérience du client ou de la cliente lorsqu’il ou elle souhaite renvoyer un produit. On voit même plusieurs entreprises limiter les retours et accepter de moins en moins de retours gratuits. Par contre, 24% des Canadiens et Canadiennes se disent irrité(e)s lorsqu’il y a des frais pour les retours en ligne.

7.2 La rapidité de livraison (Same Day Delivery)

La rapidité de livraison est un facteur de différenciation majeur pour les entreprises eCommerce. Amazon élève grandement les standards et les attentes à ce niveau. En 2023, c’est 20% des entreprises qui souhaitent accélérer leurs délais de livraison (11). Le « Same Day Delivery », ou livraison le jour même, a gagné en popularité, surtout pour les biens de consommation courante et la nourriture. Les marchands et marchandes repensent leur logistique pour proposer des délais de livraison de plus en plus courts dans les régions urbaines, répondant ainsi aux attentes de clients et clientes exigeant(e)s en matière de rapidité et de commodité.

7.3 Les optimisations logistiques pour répondre aux nouveaux modèles de commerce unifiés

Le commerce unifié, une tendance majeure de 2024, exige des optimisations logistiques spécifiques. Les entreprises doivent intégrer leurs canaux de vente en ligne et hors ligne de manière transparente, ce qui implique de repenser la gestion des stocks, la distribution et la logistique pour garantir une expérience client homogène. Découvrez des outils comme Shopify POS pour une expérience de commerce omnicanal encore plus performante.

8. La transformation eCommerce B2B

La transformation du commerce électronique B2B en 2024 est une évolution significative dans la manière dont les entreprises interagissent et effectuent des transactions. En général, les entreprises B2B ont une maturité eCommerce moins avancée que les entreprises B2C. Elles ont aussi des motivations bien différentes. Pour en savoir plus sur l’implantation eCommerce B2B : Les 6 principaux défis pour un lancement optimisé.

8.1 Les portails d’achat B2B

Les portails d’achat B2B deviennent des éléments incontournables pour les entreprises qui souhaitent simplifier leurs achats en gros. Ces plateformes offrent une expérience d’achat en ligne conviviale et personnalisée, permettant aux acheteurs et acheteuses B2B de passer des commandes, de gérer les approvisionnements et de suivre les livraisons de manière efficace. Les CMS les plus reconnus comme Shopify et Adobe Commerce (Magento) offrent des solutions pour le eCommerce B2B qui gagnent en popularité. 

8.2 Le eCommerce pour augmenter l’efficacité opérationnelle en B2B

Le eCommerce est de plus en plus utilisé pour augmenter l’efficacité opérationnelle dans le secteur B2B. Les entreprises déploient des solutions numériques pour rationaliser leurs processus, optimiser la gestion des stocks et améliorer la collaboration avec leurs partenaires commerciaux. L’objectif est d’accroître la productivité et de réduire les coûts, tout en maintenant des relations commerciales solides.

9. Les marketplaces de niche et les marketplaces B2B

Les places de marché (ou marketplaces) de niche et de B2B représentent une tendance croissante dans le paysage du commerce électronique en 2024. Ces plateformes spécialisées ciblent des publics spécifiques et apportent une diversification. Elles permettent aux marques de vendre sur de nouveaux marchés plus facilement et rapidement.

9.1 Les marketplaces spécialisés

Les marketplaces spécialisés se consacrent à des catégories de produits ou à des industries spécifiques. Ils offrent une expérience d’achat approfondie et ciblée pour les consommateurs et consommatrices ayant des intérêts particuliers. Que ce soit pour des articles de luxe, des produits de beauté, des équipements de plein air ou d’autres niches, les marketplaces spécialisés répondent aux besoins d’acheteurs et d’acheteuses exigeant(e)s. Des solutions comme Mirakl connect permettent de s’intégrer à de multiples marketplaces.

De plus en plus de détaillants et détaillantes traditionnel(le)s créent leurs propres marketplaces pour élargir leur offre et offrir une plateforme unique à leur clientèle. Ces marketplaces permettent aux marques de collaborer avec des tiers, d’étendre leur assortiment de produits et de rivaliser avec des acteurs et actrices majeur(e)s du commerce électronique.

9.2 Les marketplaces seconde main (Re-Commerce)

Les marketplaces de seconde main, ou re-Commerce, gagnent en popularité alors que la durabilité et la réutilisation sont au cœur des préoccupations des consommateurs et consommatrices. Ces plateformes permettent d’acheter, de vendre et d’échanger des articles d’occasion, allant des vêtements aux produits électroniques. Les marketplaces de Re-Commerce soutiennent la réduction du gaspillage et encouragent les clients et clientes à adopter une approche plus responsable.

10. La situation socioéconomique

Il est impossible de présenter les tendances 2024 sans prendre en compte la situation économique et sociale qui a un impact significatif sur le commerce électronique dans toutes les industries. Les entreprises doivent faire face à des défis majeurs.

10.1  La récession, l’inflation, l’augmentation du coût de la vie

Les fluctuations économiques, l’inflation et l’augmentation du coût de la vie influencent les comportements d’achat des consommateurs canadiens et consommatrices canadiennes. En effet, près de la moitié d’entre eux (47 %) affirment être très inquiets ou extrêmement inquiets pour leurs finances personnelles (12). En période de possible récession, ils et elles peuvent être plus prudent(e)s dans leurs dépenses, recherchant des offres et des promotions. 68% des Canadiens et Canadiennes affirment vouloir acheter plus d’articles essentiels en soldes et 66% ont l’intention de courir davantage les soldes et les aubaines (13). Les acheteurs et acheteuses se tournent vers des plateformes qui offrent généralement les meilleurs prix comme Amazon ou Walmart. Les clients et clientes auront aussi tendance à utiliser des méthodes de paiement adaptées à leurs besoins, comme les BNPL (Buy Now, Pay Later) comme Sezzle.

Les entreprises doivent être flexibles et réactives pour s’adapter à ces changements économiques en proposant des stratégies de tarification adaptées et en offrant une valeur exceptionnelle à leurs clients et clientes. Pour en savoir plus sur les indicateurs de performance clés essentiels pour les entreprises eCommerce à surveiller pendant une période de récession économique.

10.2 La pénurie de main-d’oeuvre

La pénurie de main-d’œuvre constitue un défi majeur pour de nombreuses entreprises en commerce électronique. Le secteur en plein essor demande des talents qualifiés pour gérer les opérations, la logistique, le service client, et bien plus encore. Les entreprises sont incitées à utiliser les technologies pour limiter l’impact de cette pénurie. On observe  entre autres, la robotisation des entrepôts, l’automatisation du services à la clientèle et bien plus encore.
On remarque également une tendance dans leur méthodologie de projet eCommerce, certaines entreprises ont impliqué plus de départements dans la gestion de la plateforme. L’ensemble des employés et employées doivent donc être outillé(e)s et autonomes pour faire des actions de gestion quotidienne sur la plateforme de commerce électronique. 

Malheureusement, il est peu probable que la situation avec la pénurie de main-d’œuvre s’améliore rapidement. 46 % des chefs et cheffes de direction dans le secteur des biens de consommation s’attendent à une augmentation des démissions et des départs à la retraite en 2023 (14).

 

L’année 2024 s’annonce riche en défis pour les entreprises eCommerce. En vous inspirant des tendances les mieux adaptées à votre situation et vos besoins, vous saurez tirer votre épingle du jeu et faire de 2024 une réussite. Pour planifier votre stratégie eCommerce annuelle ou pour en apprendre davantage sur les tendances à surveiller, contactez un expert ou une experte chez Novatize. 

Inspiré par ce que vous avez lu?

Notre équipe d’experts peut vous aider à propulser votre commerce électronique au prochain niveau!

Écrivez-nous